les membres fondateurs de l'école


audrey


L’envie de me lancer dans l’aventure de créer une école démocratique est née d’un long cheminement et de récentes découvertes dans le domaine de l’éducation. Enfant, je suis un cursus classique me menant à un Bac scientifique, parce que je suis à l’aise en physique et en mathématiques et que cela peut « soit disant » m’ouvrir toutes les portes. Mais cela ne résonne pas en moi. Je continue mes études par un BTS Commercial. Le diplôme obtenu, une opportunité s’offre à moi : une grande compagnie aérienne recrute des jeunes pour les former, et d’un coup je me retrouve à réaliser un de mes rêves d’enfant. J'exerce le métier d’hôtesse de l’air pendant 11 ans. Ma vie est alors rythmée par des vols entre Paris et Hong-Kong, Singapour, Pékin ou Tokyo… plus



Johann


Une quête de sens... c'est ce qui me conduit aujourd'hui à forger un intérêt profond pour la question de l'enfance et les apprentissages. Ma rencontre avec les écrits et les conférences  d'Arno STERN (Chercheur et pédagogue) et de son fils, André,  m'ont bouleversé et réveillé en moi, une flamme qui sommeillait depuis bien longtemps. Mon regard à l'enfance s'émerveilla et s'éclaira devant les dispositions natives exceptionnelles de l'enfant. Je me remémorais mon enfance et ma relation à l'école. plus



dorothée


Je suis Dorothée, j'ai 44 ans, mère de deux filles de 10 et 13 ans. Mon désir de créer une école est un rêve d'enfant, nourrit par le manque de confiance que m'accordaient les adultes autour de moi. Un fantasme naissait dans mon esprit: transformer l'école en un lieu paisible où jouer et rire seraient les seuls préoccupations des enfants. Je me souviens exactement du jour où cette idée m'a traversé l'esprit, je me suis sentie planer de bonheur. Ce jour là arriverait ! plus



Alexandre


Au cours de mes 6 années d'expérience au sein de l'Education Nationale, je me suis trouvé confronté aux limites d'un système pédagogique vieillissant. J'ai côtoyé un grand nombre d'élèves désintéressés par le contenu que je devais leur proposer. Je me suis alors penché sur différentes pédagogies (Montessori, Freinet, pédagogie institutionnelle...). Malgré mes différentes approches, trop d'enfants ne réussissaient pas à atteindre les objectifs fixés, et en souffraient. plus



elsa


Je me suis peu posée la question de mon orientation. Elève studieuse, je prends très vite le chemin de la raison, convaincue qu’une filière scientifique m’ouvrira toutes les portes et rassurée de satisfaire mon entourage, je me plonge dans cette direction. A 16 ans une amie proche me parle des arts appliqués, cette voie me paraît alors une évidence si je souhaite à la fois avoir un travail, gagner ma vie et assouvir ma créativité.plus